De Bangkok à Darjeeling via Calcutta

Après cette semaine de repos a Koh Kood, nous nous dirigeons vers notre première étape himalayenne, Darjeeling, avec dans l’esprit de continuer à nous ressourcer dans cette station d’altitude réputée pour son calme et la pureté de son air. L’idée est donc de jouer la continuité et le plan était presque parfait, mais c’était sans compter le trajet de Bangkok à Darjeeling, qui ne s’est pas avéré de tout repos.

Première étape, Calcutta.

Calcutta, c’est dur. C’est chaud, c’est pauvre, c’est bruyant, ça klaxonne, ça grouille, ça pue, ça vous bouscule, bref, vous prenez tous les clichés que vous pouvez avoir sur l’Inde, vous secouez un peu, et vous avez une idée de la ville.

Calcutta quand on débarque à 3h du matin à l’aéroport, c’est pas très accueillant. La ville dort. Littéralement, je veux dire. Quoi, elle est jonchée de gens qui dorment. Trottoirs, quais de gare, talus de séparation des voies, ponts, c’est proprement inimaginable, et ça retourne facilement les tripes.

Calcutta quand on débarque à 3h du matin à l’aéroport sans aucune réservation nulle part, c’est franchement hostile. La ville dort je vous ai dit. Et les indiens, quand ils dorment, ils dorment. Pas comme les Thaïs ou autres Indonésiens qui se réveillent avec le soleil, non. Les indiens, ils se réveillent à 8h. Du coup, bah on a fait comme tout le monde. On a dormi à la belle étoile, sur le toit de la guesthouse, en attendant que le manager accepte de se réveiller et de nous ouvrir. Katya a a-do-ré.

Au final, une nuit éreintante, suivie par une journée également fatigante, à courir après tout pour organiser notre trajet jusqu’à Darjeeling.

Ensuite, le trajet. Je ne m’étendrai pas trop dessus, notons juste qu’ils nous a fallu 24 heures pleines de voyage pour parcourir 581km, dont 17h de bus « de nuit » (et un peu de jour du coup aussi) Calcutta-Siliguri (12h annoncées à l’achat des billets), et 4h de jeep Siliguri-Darjeeling (avec la direction – le truc qui permet au chauffeur de faire tourner les roues – qui nous lâche au milieu des routes de montagne, un poil flippant).

Mais finalement et pour notre plus grand bonheur, on est arrivés sains et saufs (et avec le moral !) à Darjeeling, à l’issue d’un superbe trajet en jeep dans la montagne, au milieu des plantations de thé couvertes de brume (le « myst »). L’air y semble effectivement pur, la ville est tres calme, la semaine s’annonce excellente !

Allez, tout de même un truc mignon à Calcutta, les taxis. Et la cage d’escalier de la guesthouse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A gauche, notre jeep. A droite, notre jeep, et en-dessous le chauffeur qui répare la direction. Tout baigne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s