Poon Hill Trek

Plus de 10 jours depuis le dernier post, mais il faut nous excuser, nous sortons juste d’une semaine en ashram (j’y reviendrai plus tard, le point étant que nous n’avions pas d’accès à internet…). Je vous avais donc laissés à Katmandou.

Mus par un grand élan de conformisme, nous avons décidé que nous avions nous aussi bien le droit d’acheter des fausses sapes North Face, de surpayer un guide et de surcharger nos sacs pour aller nous frotter a l’Himalaya. Grand bien nous en a pris.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’était crevant (ok seulement 4 jours, mais avec 1000m de dénivelé positif à avaler chaque jour, ça pique un peu les gambettes) mais ça valait vraiment le coup. Les conditions sont excellentes, les chemins et les innombrables marches (il y a des kilomètres d’escaliers) sont propres et bien entretenus, et les randonnés se font de village en village, ce qui fait que tous les soirs nous avions un lit propre, un bon repas, une douche chaude, bref le grand luxe.

  OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Du coup malgré la pluie incessante du deuxième jour et les cuisses et mollets qui chauffaient un peu, nous n’avions pas vraiment de sensation d’inconfort, et nous pouvions être tout entier tournés vers la contemplation des stars locales, les massifs du Dhaulagiri et de l’Annapurna. Et de tous les autres paysages enchanteurs des contreforts de l’Himalaya, entre forêt/jungle, cultures en terrasse à flanc de montagne, et petits villages pittoresques. Sublime !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En bref :

Toutes les photos du trek : https://picasaweb.google.com/105156703016247096924/PoonHillTrek

Un conseil de lecture (rapide) : Into thin air, de Jon Krakauer (version française catastrophique du titre : Tragédie à l’Everest). Le témoignage passionnant d’un rescapé d’une saison meurtrière sur les flancs de l’Everest, où l’on apprend beaucoup de chose sur les techniques d’escalade, les motivations des alpinistes, les conditions épouvantables dans lesquelles ils grimpaient (le livre a 20 ans), et les coulisses des expéditions, entre quête d’absolu, batailles d’egos, pressions financières… Une lecture approuvée par le Lonely Planet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s