Ciao Ecuador (2/2) !

(comme son nom l’indique, suite et fin du post précédent…)

Mindo

Nous retournons à Mindo, petit village à l’ouest de Quito, sur le flanc occidental des Andes, réputé pour sa forêt humide d’altitude (cloud forest), ses cascades et ses oiseaux et papillons.  Nous passons des heures à observer le balai des colibris, et organisons une sortie matinale d’observation d’oiseaux, où nous avons la chance de croiser, en plus d’une myriade de pinsons, colibris etc., un Toucan, et un Quetzal. Top.

DSCF5002 DSCF5037

 

Cotopaxi et Quilotoa

Situé à deux heures au sud de Quito, le Cotopaxi est le deuxième plus haut sommet d’Equateur. Si l’ascension jusqu’au sommet nécessite un peu de préparation et de matériel, il est relativement facile d’accéder au dernier refuge, et un peu plus loin au début du glacier, à 5000m d’altitude. Nous grimpons un peu sous la grêle, mais sommes bien contents de trouver de la neige. Dans un pays qui ne connait pas de saisons, pour quelques heures, nous nous offrons un hiver… Non loin de là, le lac de Quilotoa est l’un des plus hauts et des plus beaux du pays. La région, magnifique, est aussi le centre de l’art Tigua, art « naïf » né dans les années 1970 de l’intérêt d’un touriste pour des peintures simplistes ornant les instruments de musiques traditionnels de la communauté indigène de Tigua. Très colorés et sympas, les petits cadres représentent des scènes de la vie quotidienne tintées de mythologie andine.

DSCF5208 DSCF5226 DSCF5231 DSCF5249 DSCF5213 DSCF5270 DSCF5275

dia-5-art-de-tigua

 

Riobamba

Je profite du déplacement d’un collègue dans cette ville, à 4h au sud de Quito, pour me joindre a lui et découvrir des communautés avec lesquelles travaille Cepesiu. C’est passionnant, même si après 3 heures de réunion en extérieur à 3000m d’altitude, je rentre a Quito avec un énorme coup de soleil.

Cepesiu01 Cepesiu04

 

Colombie

Suite au vol du PC portable de Katya, nous profitons du long week-end de carnaval pour nous échapper en Colombie où les prix des ordinateurs sont presque deux fois inférieurs. Au passage, nous visitons l’île de La Corota et sa forêt de Bromélias et le superbe sanctuaire de Las Lajas, cathédrale construite en surplomb d’un canyon, suite à l’apparition du visage de la vierge sur la paroi, à peu près à mi-hauteur. Pouvait pas apparaître dans la plaine, c’eut été trop simple.  Et sûrement moins impressionnant. Au retour en Equateur nous nous arrêtons 5 minutes pour jeter un œil à l’étrange cimetière de Tulcan. Petit pincement au cœur en découvrant que la 4L est encore la star des Andes colombiennes… Immortelle…

DSCF5462 DSCF5571  DSCF5622 DSCF5627DSCF5516

 

Rucu Pichincha

Trois semaines avant notre départ, nous nous lançons enfin dans l’ascension du Rucu Pichincha, le vieux volcan qui, du haut de ses 4696m, domine la capitale équatorienne. Il nous faut 3 bonnes heures pour atteindre le sommet, réputé pour être perpétuellement dans les nuages. Nous avons de la chance, quelques éclaircies nous offrent une vue imprenable sur Quito.

DSCF5649 DSCF5658 DSCF5661 DSCF5668

Voilà, je termine d’écrire ces quelques lignes dans notre hôtel de Popayan, au Sud de Cali en Colombie, et sûrement objet de nos prochains posts.

Ciao Ecuador, et Viva Colombia !

DSCF5431

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s